Actualités de la formation

 

Télécharger la plaquette

 

 

PrésentationContenus - Projets - Poursuites

 

 

 

Ce baccalauréat professionnel vise à former des agents techniques d'atelier, de bureau d'étude des industries de l'habillement:

  • Le/la titulaire de ce diplôme est en charge de la réalisation des prototypes ou vêtements.

  • Associé à un modéliste ou un technicien des méthodes, il modifie et améliore les processus qui sont associés aux procédés de fabrication des produits textiles.

  • Il peut assurer les tâche suivantes : la coupe sur système informatique (préparation des processus de plans de coupe, des processus de matelassage et de réalisation de la coupe), la production polyvalente, le contrôle qualité sur produit fini.

  • Il/elle peut intervenir aux différentes phases, de la conception détaillée des modèles, ou pré industrialisation, à l'industrialisation ou conception détaillée.

 

Mais le titulaire d’un bac-pro métiers de la mode peut aussi :

  • Devenir couturier, artisan créateur de vêtements

  • Ouvrir son propre atelier de retouches

  • Intégrer un bureau d’études, des méthodes, être assistant modéliste

  • Travailler en atelier de confection, monter des prototypes

Comme il intervient tout au long du cycle de vie d’un produit, il a des savoirs faire : 

  • Participer à la gradation d'un modèle de référence en CAO

  • Réaliser le placement optimal des pièces

  • Mettre en œuvre les processus de matelassage, coupe et réalisation

  • Participer à l'élaboration du dossier d'industrialisation

  • Contrôler la qualité des produits finis au regard du cahier des charges

  • Réaliser des opérations de montage et de finition

  • Profils

L'agent technique d'atelier ou de bureau d'études des industries de l'habillement

  • Il intervient tout au long de la chaîne de fabrication du vêtement : définition, industrialisation, réalisation, assemblage et contrôle des éléments constituant le vêtement
  • En phase de conception, il travaille en collaboration avec le modéliste, chargé de réaliser le vêtement. Il l'aide dans la préparation des patronages et la réalisation du prototype.
  • En phase d'industrialisation, il élabore les différentes tailles du vêtement à partir d'un logiciel de PAO et procède à la coupe. Il participe, par ailleurs, à l'amélioration des processus de production.
  • En fin de production, il contrôle la qualité du produit fini.
  • Il intervient dans le cadre de fabrications en petites séries et dans le suivi des productions en grandes séries.

A la fin de son cursus, l’élève doit être capable

  • d’exploiter les données de la conception et de la réalisation,
  • D’industrialiser un produit
  • De réaliser tout ou partie du processus de fabrication,

La formation a pour objectif :

  • de développer la créativité
  • d’apprendre à maîtriser des gestes professionnels
  • d’apporter des connaissances technologiques en matières textiles,
  • de maîtriser l’utilisation des matériels de fabrication,
  • d’être capable d’utiliser les outils informatiques de CAO et de DAO pour concevoir les produits.
  • D’acquérir de l’autonomie, de la rigueur

 

  • Qualités requises

Pour réussir dans la formation, le candidat doit présenter certaines qualités personnelles :

  • curiosité et sensibilité à la mode et aux vêtements
  • sens de l’esthétisme et de l’organisation
  • Précision, soin, rigueur et aptitude au travail manuel
  • Dynamisme, investissement, volonté
  • Discernement : Analyse, sens critique et de synthèse
  • Aptitudes aux relations humaines et au travail d’équipe
  • Savoir-être

 

  • Conditions d’admission et durée de la formation
  • Accessible après une 3ème générale de collège
  • 12 places
  • Trois années de formation.
  • Les élèves présentent en fin de 1ère, les épreuves de certification du BEP Métiers de la mode.
  • Sous réserve de places disponibles et d’une réelle motivation,  les élèves de seconde générale ou technologique peuvent intégrer la classe de 1ère après positionnement dans le cadre d’un projet « passerelle ».

 

Début de page

 

 

 

  Contenu de la formation  

 

La formation s’articule en trois parties :

 

Une grande partie d'enseignement professionnel
     
L'enseignement général adapté aux besoins de la formation
     
Des stages en entreprise pour une formation pratique

 

  • L'enseignement professionnel

Il apporte des connaissances professionnelles en les alliant à des réalisations pratiques.

Les élèves travaillent à raison de 13h d’atelier par semaine dans des ateliers équipés de matériels professionnels :

  • Piqueuses plates et Zig-zag
  • Surjeteuses 
  • Machine à Boutonnières 
  • Presses à repasser 
  • Logiciels professionnels de DAO et de CAO 
  • Brodeuse
  • Recouvreuse
  • Coupe automatique
  • Traceur Table à digitaliser
  • Guides variés et pied presseurs spécifiques
  • Thermo colleuse

Ils apprennent à :

  • Repérer les entreprises de la filière mode : typologie des entreprises, types d'activités, intervenants, types de marchés.
  • Définir techniquement les produits et concepts de mode ; analyse fonctionnelle ; études techniques de conception des modèles (forme, patronage, gradation des modèles) ; spécification des produits.
  • Connaître les matières et matériaux : caractéristiques chimiques, physiques et mécaniques ; essais physico-mécaniques ; essais chimiques ; procédés d'ennoblissement.
  • Découvrir les techniques d’Industrialisation des produits : conception, industrialisation, production, contrôle ; procédés techniques (matelassage, coupe en CFAO, assemblage, montage, traitement et finition, contrôle) ; ordonnancement de la production.
  • Mettre en œuvre une démarche de qualité et de contrôle.
  • D’appréhender le système de production et maintenance : maintenance préventive de premier niveau, protection de l'environnement et risques industriels.
  • D’élaborer une représentation technique du produit : logiciels de représentation 2D, bases de données, technologies de l'information.
  • D’approcher les enjeux de la sécurité et de l’ergonomie.
  • Développer par les Arts appliqués, la culture artistique et les moyens de représentation.
  • Mettre en œuvre une démarche de projet : analyse du cahier des charges, mise au point du projet, méthodologie du prototypage.

 

  • L'enseignement général

Il s’articule autour de plusieurs matières et prend en compte les besoins spécifiques des élèves dans le cadre de l’accompagnement personnalisé et de la co-intervention

  • Les Disciplines générales :

L’enseignement général représente environ 1/3 du volume horaire de la formation et se réparti selon les disciplines suivantes :

  • 3,5h Français, Histoire-Géographie, Enseignement moral et civique
  • 3h Mathématiques/ Sciences
  • 2h LV1 anglais
  • 1h Économie et Gestion
  • 1h Prévention-Santé-Environnement
  • 1h Education artistique
  • 1,5h Education Physique et Sportive

 

  • L’accompagnement personnalisé :

A raison de 3 heures par semaine, il prend en compte les besoins spécifiques de chaque élève t apporte des réponses en matière de :

  • Consolidation des acquis en français, en mathématiques
  • Démarches pour les recherches de stage,
  • Méthodologie (lecture de consignes, …),
  • Préparation à l’orientation (intervenants extérieurs, d’anciens élèves…)
  • Préparation aux épreuves d’examen (accompagnement pour les dossiers, Simulation d’oral...)

  • La Co-intervention

Elle donne lieu à des séances au cours desquelles un professeur d’enseignement général (mathématiques et français) et celui de l’enseignement professionnel interviennent ensemble devant les élèves. Elle donne ainsi une dimension concrète aux apprentissages et permet à l’élève d’acquérir une vision globale des enseignements qu’il reçoit et de faire du lien entre les différentes disciplines.

Ainsi par exemples, les élèves ont pu travailler sur des sujets comme :

  • Le calcul d’un coût de production d’un vêtement en mathématiques
  • Le costume à travers des textes littéraires en français

 

  • Accompagnement personnalisé

A raison de 3 heures par semaine, il prend en compte les besoins spécifiques de chaque élève et apporte des réponses en matière de :

  • Consolidation des acquis en français, en mathématiques /sciences physiques ;
  • Démarches pour les recherches de stage ;
  • Méthodologie (lecture de consignes, …) ;
  • Préparation à l’orientation (intervenants extérieurs, d’anciens élèves…) ;
  • Préparation aux épreuves d’examen (accompagnement pour les dossiers, Simulation d’oral…).

 

 

  • Formation en entreprise

Les stages se réalisent au sein des entreprises partenaires

A raison de :

  • 6 semaines en classe de seconde 2 x 3 semaines
  • 8 semaines en première : 2 x 4 semaines
  • 8 semaines en terminale : 2 x 4 semaines

L’objectif de ces périodes de formation en milieu professionnel (PFMP) est de permettent de :

  • construire des compétences en situation professionnelle dans le milieu industriel ou artisanal
  • développer des compétences de communication au sein de l’entreprise d’accueil
  • découvrir différentes structures dans les champs professionnels de la formation
  • mettre en œuvre des pratiques professionnelles, de les analyser, pour enrichir la formation
  • s’adapter et contribuer au travail en équipe
  • mobiliser les savoirs acquis en centre de formation

Ces stages peuvent être effectués dans des structures comme :

  • entreprises industrielles parfois sous traitante des maisons de luxe
  • des entreprises artisanales
  • des entreprises de spectacles pour les costumes…

  • Chef d'oeuvre

Innovation de la réforme sur la « transformation de la voie professionnelle », Le chef d’œuvre doit être une réalisation concrète dont l’élève se souviendra, un marqueur fort de sa scolarité en lycée professionnel.

Il est l’aboutissement d’un projet pluridisciplinaire construit, individuel ou collaboratif, qui vise à développer son inventivité et sa créativité.

Son caractère pluridisciplinaire mobilise l’enseignement professionnel de spécialité et une ou plusieurs disciplines d’enseignement général en fonction du chef d’œuvre travaillé.

Il s’intègre à la formation à partir de la classe de première à raison de 2h hebdomadaires et se finalise à la fin de la classe de terminale ;

Le chef-d’œuvre est un travail effectué seul ou en groupe. L'élève doit le présenter devant un jury d’examen en fin de terminale. S'il s'agit d’une réalisation concrète, l s’agit avant tout d’l’épreuve orale qui consiste à expliquer l’ensemble de la démarche, de la conception à la réalisation du projet.

Un exemple de ce que pourrait être un chef d’œuvre : La mode, inspiration d’hier et d’aujourd’hui » Projet de réalisation : expositions/photos, théâtralisation, mise en valeur des produits fabriqués

Les élèves réalisent leurs PFMP dans des entreprises artisanales ou industrielles mais ont une méconnaissance de la valorisation des produits qu’ils fabriquent dans les boutiques commerciales. L’idée serait de réaliser un magasin pédagogique avec une vitrine afin de proposer un travail ludique et concret sur la théâtralisation et la mise en valeur des produits des sections Mode et Cuirs . Cela pourrait aller jusqu’à la réalisation par exemple de mises en scènes éphémères, prises en photos.

Ce projet associe plusieurs disciplines : Mode, Cuir, Lettres histoire, arts appliqués, Economie et gestion . Ses objectifs seraient de

  • Développer des connaissances dans le domaine du prêt à porter
  • Acquérir des compétences pour valoriser l’offre par sa mise en scène et la communication
  • Mener ce projet professionnel en transversalité avec les arts appliqués pour développer un sens créatif et artistique
  • Faire s’exprimer les élèves à travers la photographie
  • Faire prendre confiance en soi …. et développer la cohésion de groupe
  • Associer l'enseignement des Lettres à la réalisation pour renforcer des compétences orales mobilisées au moment de la mise en valeur des vitrines éphémères (argumentations).et contribuer par la lecture de corpus autour de la mode et des grands magasins en littérature à la construction consciente d'une identité professionnelle.

 

Début de page

 

 

 

  Projets pédagogiques  

 

« Avoir l’esprit ouvert n’est pas l’avoir béant à toutes les sottises » (Jean Rostand)

Durant la formation, des sorties pédagogiques et culturelles en rapport avec la formation sont régulièrement organisées :

 

 

 

  • Séjour à Amsterdam mai 2019

Coté professionnel, la visite du musée du sac à main qui retrace son origine au travers des différentes époques fut très intéressante. « Nous avons d’ailleurs eu le plaisir de rencontrer la directrice du musée qui a offert un livre à chaque élève ». D’un point de vue historique, la visite de la maison d’Anne Franck qui raconte la mémoire d’une famille durant la seconde guerre mondiale a été émouvante. Enfin, les élèves ont partagé quelques discussions en Anglais avec la population locale.

 

 

  • Salon PremièreVision à Paris en septembre 2019

Dans le cadre de leur scolarité et du projet de fin d'année de Terminale Bac Professionnel MODE et MAROQUINERIE, les élèves ont participé au salon Première Vision mode et tendance à Paris. Elles ont visité l’exposition des nouveaux textiles permettant aux designers de mode de créer les nouvelles tendances. Ce salon d’envergure international présente les nouveaux textiles et cuirs, imprimés, accessoires de mode pour les entreprises de confection françaises et étrangères.

 

 

 

 

 

 

 

  • Rencontres du cinéma des Métiers d’Arts à Nontron octobre 2019.

Les élèves ont exploré le Musée de l’Artisanat sur le thème du fantastique inspiré de la série «  Game of Thrones .

 

 

En fin de matinée, ils sont allés au cinéma pour échanger avec :

  • Chloé Aubry (Assistante costume et designer de la série Game of Thrones, Harry Potter)
  • et Philippe Cabrie (assistant décorateur et décorateur sur les films comme Jeanne d’Arc, Game of Thrones)

 

 

« La conférence avec les deux professionnels m’a appris que la fabrication des costumes n’est pas si simple, il faut énormément de temps et de patience et beaucoup de recherches. » dit Océane.

Début de page

 

 

 

  Après la formation  

 

 

  • Poursuite d’étude

Après un bac pro mode, les formations suivantes sont accessibles:

  • BTS Métiers de la mode
  • BTS Industries des matériaux souples, option modélisme ou productique
  • BTS design de mode textile et environnement (après mise à niveau en arts appliqués)
  • FCIL Costumes du spectacle

 

  • Insertion dans la vie active

Après votre bac pro métiers de la mode, vous pouvez exercer les métiers suivants:

  • Apiéceur
  • Façonnier de vêtements en cuir sur mesure
  • Modéliste
  • Modiste
  • Tailleur
  • Couturier
  • Prototypiste en matériaux souples
  • etc.


 

 

Début de page